Numérologie et Tarot

Si la numérologie traditionnelle consiste à utiliser les chiffres de 1 à 9 et les maîtres nombres (11, 22, 33, 44…), celle basée sur le Tarot utilise la valeur numérique des arcanes majeurs, répartis de 0 à 21 ou de 1 à 22. Il sera ainsi possible de mieux comprendre la structure du tarot en se basant sur un système décimal, dont les numériques seront à l’origine.

Dans cet article, je vous présenterai quelques-unes des méthodes alliant la numérologie et le tarot, avec des exemples concrets pour vous permettre d’effectuer vous-même vos propres thèmes.

  • Les nombres et le tarot
  • Arcanes majeurs et numérologie à 22 nombres
  • Arcanes mineurs et numérologie décimale
  • Tirages et arithmétique
  • La numérologie à 22 nombres de Kris Hadar
  • Thème numérologique intuitif
  • Le référentiel de naissance
  • Le thème tarosophique
  • L’Étoile Évolutive

Pour les sciences antiques tout est nombre, tout vient de là et tout y retourne, signifiant ainsi qu’il existe une mathématique de l’univers. Les nombres peuvent ainsi être considérés comme des codes, dont les chiffres sont les symboles afin de mieux comprendre la structure de l’univers et celle de l’homme, créé sur son modèle.

Commençons par replacer ces deux mots dans leur contexte étymologique : 

  • « chiffre » dérive de l’arabe صفر , ṣifr qui signifie vide ou zéro. Il correspond à un signe d’écriture permettant de représenter un nombre. 
  • « nombre », du latin numerus, signifie quantité, il sera employé pour exprimer une valeur, représentée par plusieurs chiffres.

Par conséquent le chiffre est au nombre ce que la lettre de l’alphabet est au mot. Par exemple, les chiffres 1 et 7 permettent de former des nombres tels que 17, 71, 177, 717, etc.

Contrairement à une idée reçue la numérologie ne constitue pas une mancie, c’est-à-dire, une pratique destinée à la divination, contrairement à l’arithmomancie, qui elle, est consacrée à la divination par les nombres, les rythmes et les mesures. Mais dans ce cas, qu’en est-il des autres méthodes ? Pour répondre à cette question, je vous propose une présentation succincte des dites approches relatives aux nombres : 

  • Arithmomancie : divination par les nombres.
  • Numérologie : étude des séquences et des séries.
  • Chiffrologie : étude de la graphie et de la forme des chiffres.
  • Nombrologie : les mathématiques, tout ce qui relève du fait de compter et calculer.

Pour mieux comprendre les pratiques de divination ou de connaissance de soi issues de l’arithmomancie, il est intéressant de se pencher sur le sens des mots « conter » et « chiffrer » qui peuvent nous apporter des éléments de réponses intéressants.

« Chiffrer » signifie dans le langage courant, calculer, compter ou encore évaluer, cependant, il définissait à l’origine une toute autre action, celle de coder un message ou d’utiliser une écriture secrète. Lorsque nous utilisons la divination par les nombres, nous sommes dans l’obligation d’effectuer des calculs et par conséquent de compter

Le verbe « conter », du latin computare possède un double sens, il peut aussi bien signifier calculer, énumérer ou évaluer mais aussi raconter, narrer ou réciter. A partir du XIIIe siècle, ce verbe prend deux orthographes distinctes : conter et compter. 

Nous pouvons sans hésiter envisager la divination par les nombres, comme possédant encore aujourd’hui le double sens du verbe « conter » : raconter et calculer. 

Les nombres que nous calculons parlent de nous, ils content notre histoire et nous aident à comprendre et à découvrir qui nous sommes.

Pour les puristes, le Tarot est un jeu de cartes et non un jeu de nombres. Par conséquent, employer la numérologie des arcanes majeurs aussi appelée numérologie à 22 nombres, peut s’avérer sclérosante, si l’on commence à considérer le Tarot comme une simple suite de chiffres et dont les messages ne peuvent se révéler que par l’usage de calculs.

Pour les numérologues, il est possible d’associer la numérologie et le tarot en s’appuyant sur l’un des modèles suivants :

  • Soit par des calculs arithmétiques (addition ou soustraction), pour lesquels chaque arcane aura une valeur définie : 1 pour le Bateleur, 2 pour la Papesse, 3 pour l’Impératrice et ainsi de suite jusqu’au 22 du Mat.
  • Soit en utilisant le système décimal des arcanes mineurs (les numériques) pour classer les arcanes majeurs en degrés : le degré 1 pour le Bateleur, la Force et le Monde, le degré 2 pour la Papesse et le Pendu, la famille des 3 pour l’Impératrice et l’Arcane Sans Nom, …
  • Ou encore en utilisant un autre système classant les arcanes majeurs en 9 familles : le Bateleur, la Roue de Fortune et le Monde pour la famille des 1, la Papesse et le Pendu pour la famille des 2, …

L’usage des nombres dans le tarot sera utilisé pour des applications diverses :

  • Dresser un thème numérologique par différentes méthodes de calculs afin de révéler différentes informations (le chemin de vie, les qualités, les défis, …). Selon les praticiens, il est possible de remarquer une signification différente pour un même calcul, par exemple la soustraction du jour et du mois de naissance pourra parler des défis ou des comportements extérieurs.
  • Ou révéler des arcanes occultes par addition ou soustraction lors de tirage de cartes.

Les arcanes majeurs forment la base de ce que l’on peut communément appeler la numérologie à 22 nombres, dont le principe est d’utiliser la valeur numérique de chaque arcane, pour dresser un thème numérologique ou compléter un tirage au moyen de différents calculs.

Il est intéressant de souligner que seul 21 lames du tarot sont numérotées, la dernière, le Mat (ou le fou) ne possède pas de numéro. Si l’arcane 13 est présentée comme la « non-nommée », le Mat sera considéré comme la « non-numérotée », ce qui n’a pas empêché de lui attribuer un nombre ou plutôt deux nombres, que sont le 0 et/ou le 22. 

En choisissant de donner au Mat deux valeurs numériques différentes, nous risquons de nous retrouver avec des résultats variés, peu importe la méthode de numérologie. La solution étant de laisser chacun faire comme bon lui semble, même si à ce jour, il existe un certain consensus pour attribuer au Mat le nombre 22.

Pour étayer ce choix, bon nombre de « tarologues » se sont appuyés sur des notions religieuses, spirituelles ou mathématiques pour expliquer la structure du tarot, comme : 

  • Le cercle de 360° comporte 22 polygones.
  • 22 lettres hébraïques.
  • 22 sentiers reliant les 10 sephiroth de l’arbre de vie.
  • 22 chapitres de l’apocalypse de St Jean.
  • 22 divisé par 7 donne le nombre Pi.

N’oublions pas que le Tarot de Marseille est certes composé de 22 cartes majeures, mais seulement 21 ont une valeur numérique. De ce fait, vouloir attribuer aux arcanes majeurs des éléments exogènes pour expliquer la structure du Tarot et sa symbolique, revient à le couper de sa dimension universelle et à falsifier son histoire. Une chose est sûre, les théories numérologiques sur les arcanes majeurs font couler beaucoup d’encre, au point de s’éloigner du sujet principal : le Tarot lui-même et son histoire.

A ce propos, il est intéressant de noter que certains spécialistes du Tarot de Marseille, considèrent que les arcanes majeurs seraient composés de 24 cartes et non de 22. L’origine probable de sa structure reposerait sur un système alphabétique, qui, avec le temps, c’est vu être éborgné, faisant disparaître les cartes 22 et 23, rendant caduque la numérotation du Mat en 24.

Le Bateleur
1 – A
La Papesse
2 – B
L’Impératrice
3 – C
L’Empereur
4 – D
Le Pape
5 – E
L’Amoureux
6 – F
Le Chariot
7 – G
La Justice
8 – H
L’Hermite
9 – I/J
La Roue de Fortune
10 – K
La Force
11 – L
Le Pendu
12 – M
Arcane Sans Nom
13 – N
La Tempérance
14 – O
Le Diable
15 – P
La Maison Dieu
16 – Q
L’Étoile
17 – R
La Lune
18 – S
Le Soleil
19 – T
Le Jugement
20 – V
Le Monde
21 – U/W
?
22 – X
?
23 – Y
Le Mat
24 – Z

Revenons un instant sur le nombre 21, qui correspond à une figure particulière dans le Tarot : le triple septénaire. Cette structure permet d’agencer les arcanes en suivant un ordre croissant et en les répartissant en 3 lignes et 7 colonnes. Cet agencement de cartes est intéressant pour comprendre le langage des lames majeures et les liens qui peuvent se faire entre elles, notamment grâce à une méthode de tirage qui reprend cette structure : la constellation tarologique. Cette stratégie de lecture fait partie des indispensables dans le cadre de ma pratique de la Taropie afin d’apporter une vue d’ensemble des domaines de vie (professionnel, sentimental/relationnel, financier, …) ou d’en clarifier un, en particulier.

« Mat et triple septénaire » structure interne du tarot de Marseille. Image : Tarot Meunier

Avec sa structure particulière, le triple septénaire pourrait nous amener à envisager la construction du tarot comme un système numérologique, basé sur le chiffre 3 ou 7. Pour ce dernier, nous pouvons même argumenter en précisant que les dés sur la table du Bateleur totalisent le nombre 7 ou encore que les arcanes mineurs sont au nombre de 14 dans chaque série (deniers, bâtons, coupes, épées). Et pourtant ce système numérologique ne semble pas pertinent, car il reviendrait à attribuer aux Honneurs (valets, cavaliers, rois, reines), les valeurs 11, 12, 13 et 14. 

Nous trouverons la réponse dans les arcanes mineurs et plus précisément avec les numériques.

Les arcanes majeurs seront ainsi classés en deux séries de 10 cartes, encadrées d’un côté par le Mat, l’initié ou l’aventurier qui chemine en direction d’un objectif qu’il ne quitte pas des yeux. Et de l’autre côté, le Monde, incarnant l’idée d’une finalité, le moment où nous avons accompli et surtout réalisé nos rêves et nos envies.

Transposons à présent cette idée au sein du triple septénaire, dans lequel le Mat est placé au début et le Monde à la fin. D’ailleurs, si vous observer attentivement ces deux arcanes, vous remarquerez sans doute qu’ils s’observent mutuellement.


Pour rappel, le tarot de Marseille est composé de 78 cartes réparties en 22 majeurs et 56 mineurs, qui sont à leur tour composés de 40 numériques et 16 Honneurs (ou personnages de cour) réparties en 4 familles.

BÂTONSCOUPESDENIERSÉPÉES
10 numériques10 numériques10 numériques10 numériques
4 Honneurs (valets, cavaliers, reines, rois)4 Honneurs (valets, cavaliers, reines, rois)4 Honneurs (valets, cavaliers, reines, rois)4 Honneurs (valets, cavaliers, reines, rois)

Comme évoqué précédemment, la structure décimale des numériques dans le tarot permet de répartir l’ensemble des arcanes en 10 degrés ou niveaux. Ainsi, chaque numérique pourra être associée à un binôme d’arcane majeur. Le choix du binôme n’est pas dû au hasard et encore moins à une simple numérologie, mais bien au tronc commun qui unit deux arcanes majeurs, même si au premier regard ils ne se ressemblent pas nécessairement. 

Tarot, l’Odyssée Terrestre, p115, Kevin Meunier.
DEGRÉ 1
Puissance d’action, l’initiative, se lancer, agir, manipuler, expérimenter pour apprendre, mobiliser son énergie, talent…

ARCANES :
Le Bateleur
La Force
As de Bâton
As de Coupe
As de Deniers
As d’Épée
DEGRÉ 2
Intériorité, la pensée, observer la situation, s’ennuyer, ruminer, la nostalgie, être seul, ne compter que sur soi…

ARCANES :
La Papesse
Le Pendu
Deux de Bâton.
Deux de Coupe.
Deux de Deniers.
Deux d’Épée.
DEGRÉ 3
Création, évolution, déconstruction, fragilité, défense, se prendre en main, donner naissance…

ARCANES :
L’Impératrice
La Non-nommée
Trois de Bâton.
Trois de Coupe.
Trois de Deniers.
Trois d’Épée.
DEGRÉ 4
Confort, stabilité, protection et sécurité, enfermer, patience, veiller à l’harmonie…

ARCANES :
L’Empereur
La Tempérance
Quatre de Bâton.
Quatre de Coupe.
Quatre de Deniers.
Quatre d’Épée.
DEGRÉ 5
Parler, transmettre, enseigner, guider, amuser, explorer de nouvelles dimensions, s’entourer de gens…
Le Pape
Le Diable
Cinq de Bâton.
Cinq de Coupe.
Cinq de Deniers.
Cinq d’Épée.
DEGRÉ 6
Prendre du plaisir, profiter de la vie, écouter son cœur et ses envies, suivre ses pulsions, le mouvement, l’imprévu, le choix, division…
L’Amoureux
La Maison Dieu
Six de Bâton.
Six de Coupe.
Six de Deniers.
Six d’Épée.
DEGRÉ 7
Trouver notre place, vivre le succès et le bonheur, s’abandonner à l’autre, être accompli…

ARCANES :
Le Chariot
L’Étoile
Sept de Bâton.
Sept de Coupe.
Sept de Deniers.
Sept d’Épée.
DEGRÉ 8
Conflits, doutes, se poser des questions, faire preuve de sérieux, le poids du mental, la stérilité, affronter les soucis…

ARCANES :
La Justice
La Lune
Huit de Bâton.
Huit de Coupe.
Huit de Deniers.
Huit d’Épée.
DEGRÉ 9
Se mettre à l’écart, la comparaison, la prudence, mettre en lumière, assurer ses arrières, crise existentielle…

ARCANES :
L’Ermite
Le Soleil
Neuf de Bâton.
Neuf de Coupe.
Neuf de Deniers.
Neuf d’Épée.
DEGRÉ 10
Être impuissant, incapable de faire bouger les choses, lâcher-prise, les heureux hasards, faire preuve d’humour…

ARCANES :
La Roue de Fortune
Le Jugement
10 de Bâton.
10 de Coupe.
10 de Deniers.
10 d’Épée.

Concernant les Honneurs, il est possible de les intégrer à cheval entre deux degrés, c’est tout du moins la proposition faite par Alexandro Jodorosoki, dans son ouvrage « la voie du tarot » :

  • Les valets, entre les niveaux 2 et 3.
  • Les reines, entre les niveaux 4 et 5.
  • Les rois, entre les niveaux 6 et 7.
  • Et les cavaliers, entre les niveaux 8 et 9.

Il vous est sûrement arrivé de découvrir des méthodes de tirages de cartes pour lesquelles il était nécessaire d’effectuer des calculs, le plus souvent des additions. C’est notamment le cas avec le tirage en croix, pour lequel vous devrez faire une réduction théosophique des 4 arcanes majeurs pour obtenir un nombre compris entre 1 et 22, afin de connaître la synthèse ou la résultante.

Pourquoi effectuer des calculs lors d’un tirage de tarot ? Pour obtenir des informations complémentaires via les arcanes occultes

Bruno de Nys est l’un des auteurs les plus connu en la matière. Sa méthode consiste à sélectionner un nombre restreint de lames de tarot, puis à chercher les arcanes occultes au moyen de divers calculs. C’est notamment le cas, avec le tirage de la coupe et le tirage en croix que je vous présente ci-dessous.

La coupe simple : A et B.
La coupe à un niveau : A, B, C, D et E.
La coupe à deux niveaux : A, B, C, D, E, F, G, H et I.

Significations :

  • A : le pour.
  • B : le contre.
  • C : arcane neutre dont la signification dépendra des arcanes occultes C, D et E.
  • D : atout jouant en faveur du consultant et de la question.
  • E : les oppositions.
  • F : arcane neutre dont la signification dépendra des arcanes G, H et I.
  • G : les forces positives en action.
  • H : points négatifs dans la question posée.
  • I : arcane neutre dont la signification dépendra des arcanes C et F.

Autres informations :

  • Axe négatif : B, E et C.
  • Axe positif : A, D et C.
  • Axe diagonal du futur : A + E.
  • Axe diagonal du passé : B + D.
images des arcanes : le grand tarot universel de Bruno De Nys

Significations :

  • A : le pour.
  • B : le contre.
  • C : l’intervenant.
  • D : la résultante.
  • E : la synthèse.
  • F et J : le passé.
  • G et K : le présent.
  • H et L : le futur proche.
  • I et M : le futur lointain.

Autres informations :

  • L’état psychologique du consultant au moment présent : A + B = ? 
  • L’état psychologique du consultant dans le futur : C + D = ? 

Cette méthode de numérologie repose sur plusieurs années de recherches, notamment dans les textes anciens, tels que ceux à l’origine de la kabbale, afin d’apporter une dimension spirituelle à la numérologie.

S’appuyant uniquement sur une arithmétique numérologique basée sur la date de naissance, celle-ci permet de mieux comprendre notre mécanique interne et les caractéristiques qui nous composent. 

Loi fondamentale

  • Un nombre supérieur à 22 sera réduit par simple addition des nombres le composant de façon à obtenir un nombre compris entre 1 et 22.
  • Si la réduction donne un résultat supérieur à 22, une deuxième réduction sera nécessaire pour obtenir un nombre compris entre 1 et 22.

Structure de base

  • Le thème numérologique est composé de 3 zones :
    • La zone centrale, qui correspond à la date de naissance (caractères) et à la personnalité profonde.
    • La zone se situant au-dessous qui correspond au miroir.
    • Et le masque qui se situe au-dessus de la zone correspondant à la date de naissance.
  • Les calculs permettant de dresser le miroir se feront par addition tandis que ceux pour le masque seront fait par soustraction.
  • Le miroir et le masque seront composés de 4 éléments : comportement intérieur, comportement extérieur, personnalité extérieure et recherche d’harmonisation (recherche d’exutoire).
  • Pour chaque éléments (caractères, personnalité profonde, comportements, personnalité extérieure, …) les calculs seront effectués sur 3 niveaux (lignes) : primaire, secondaire, tertiaire.

Mise en place du thème

  • Commencez par poser votre date de naissance (A, B, C) en effectuant la réduction théosophique suivante : 
    • Niveau primaire (A1, B1, C1) : les nombres seront compris entre 1 et 22.
    • Niveau secondaire (A2, B2, C2): les nombres seront compris entre 1 et 10.
    • Niveau tertiaire (A3, B3, C3) : les nombres seront compris en 1 et 9.
  • A présent, vous pouvez calculer tous les autres éléments du thème (personnalité profonde, comportements, …) en prenant conscience du changement de la règle des niveaux :
    • Niveau primaire (D1, E1, F1, G1, H1, I1, J1, K1, L1, M1) : les nombres seront compris entre 1 et 22.
    • Niveau secondaire (D2, E2, F2, G2, H2, I2, J2, K2, L2, M2) : les nombres seront compris entre 1 et 22.
    • Niveau tertiaire (D3, E3, F3, G3, H3, I3, J3, K3, L3, M3) : les nombres seront compris entre 1 et 22.
  • Une fois l’ensemble de la structure posée, vous pouvez commencer à interprétez votre thème en vous aidant des mots clés proposés dans l’article la numérologie à 22 nombres.

Significations des éléments du thème.

  • Le caractère extérieur : caractère dominant d’un individu, perçu immédiatement par son entourage ou l’image caractérielle qu’il laisse paraître.
  • Le caractère intérieur : caractère dominant d’un individu, non perçu au premier abord à moins de pénétrer dans son intimité. Il ne s’agit pas de traits que l’individu cherche à dissimuler mais d’aspects internes à sa propre constitution et qu’il ne dévoile pas spontanément.
  • Le caractère d’équilibre : liaison entre les caractères intérieur et extérieur. Il en assure l’équilibre. C’est l’un des nombres les plus important d’une date de naissance : il représente le Moi à l’état vierge, responsable de l’ossature psychologique d’un être humain, l’intermédiaire qui permettra de distinguer les caractéristiques intimes de celles qui ne le sont pas.
  • La personnalité profonde : la nature réelle d’un être, son identité, son essence. Le Soi ou Moi profond.
  • Le comportement extérieur : comportement extériorisé facilement objectivable et perçu par l’entourage.
  • Le comportement intérieur : comportement intériorisé n’apparaissant que devant des intimes.
  • La personnalité extérieure : impression générale qui se dégage d’une personne (sa personnalité), il s’agit de l’identité sociale.
  • Le recherche d’harmonisation : le moyen permettant d’équilibrer l’être (la personnalité profonde) et le paraître (la personnalité extérieure) afin d’attendre un équilibre, un état de paix.
  • La recherche d’exutoire : moyen permettant de ne plus penser au problème actuel afin de recouvrer ses forces. Cette soupape de sécurité permet un temps de pause, pour retrouver ses ressources afin de pouvoir avancer en toute confiance.

Informations complémentaires pour l’analyse du thème

  • Pour la personnalité profonde, commencer par : « Fondamentalement … ».
  • Pour le caractère extérieur, commencer par : « L’entourage perçoit facilement que… ».
  • Pour le caractère intérieur, commencer par : « L’entourage ne perçoit pas facilement que… ».
  • Pour le comportement extérieur, commencer par : « L’entourage perçoit facilement que… ».
  • Pour le comportement intérieur, commencer par : « L’entourage ne perçoit pas facilement que… ».
  • Interpréter toujours le caractère extérieur conjointement avec le caractère d’équilibre, et pareillement, le caractère intérieur avec le caractère d’équilibre. Le caractère d’équilibre n’est jamais interprété isolément.
  • Positif : quand tout va bien.
  • Négatif : quand tout va mal
  • Prendre en compte le premier chiffre, les autres servent de nuance. Les nombres de niveau primaire sont plus important que les niveaux secondaire et tertiaire qui ne sont que des nuances modulants et orientant les nombres principaux. Les nuances se décrivent avec les termes : recherche à, tend vers, essaye de, tente de, aspire à…

J’ai appris cette méthode au côté d’une médium, Fabienne G. lors des conférences « médiumnité et numérologie », durant lesquelles j’ai eu l’opportunité d’être co-animateur pour présenter ce thème de numérologie à 22 nombres. Contrairement aux autres méthodes, celle-ci ne comporte aucune interprétation de base (chemin de vie, nombre de personnalité, défi, …) elle repose uniquement sur la signification des nombres (par association ou addition) et l’intuition qui est le moteur central. L’aspect freestyle de cette numérologie permet de faire conjointement une lecture du profil de la personne, d’accéder à des informations passées et présentes mais aussi de faire des prévisions (surtout à partir de la ligne G).

Principe de base de la méthode : la réduction. 

  • Un nombre supérieur à 22 sera réduit par simple addition. Par conséquent, si la première réduction donne un résultat supérieur à 22, vous devrez effectuer une seconde réduction pour obtenir un nombre compris entre 1 et 22.
  • L’addition sera uniquement utilisée à la fin (ligne F), après avoir reporté le total de chaque colonne (ligne E).

Monter la structure du thème.

  • Le thème numérologique se présente sous la forme de 3 colonnes et 7 lignes
  • Première étape : découper la date de naissance.
    • La date de naissance sera posée sur 4 lignes (A, B, C et D) dans la première colonne. 
    • A partir de ce moment, vous devrez effectuer des calculs horizontaux pour remplir les colonnes 2 et 3. 
  • Deuxième étape : calculs horizontaux.
    • A présent, vous allez additionner le total de chaque colonne. 
    • Si les résultats obtenus (ligne E), sont supérieurs à 22, vous devrez effectuer une soustraction en utilisant l’un des multiples de 22 (44, 66, 88, 110, …).
  • Troisième étape : l’interprétation.
    • Pour cette étape, il est recommandé d’associer les nombres ensemble, d’observer s’il y a une répétition significative ou encore d’effectuer des additions pour découvrir d’autres arcanes secrets.
    • L’intuition est le moteur principal pour cette méthode : écouter vos sensations et vos perceptions sans oublier les idées et vos élans soudains.
    • Dans l’article numérologie à 22 nombres, vous trouverez une liste de mots clefs pour chaque arcanes/nombres du tarot ainsi que des exemples d’associations. 

Précisions sur la structure de base.

Les lignes (A / B / C / D / E / F / G) :

  • A : le jour de naissance.
  • B : le mois de naissance.
  • C : les deux premiers chiffres de l’année de naissance.
  • D : les deux derniers chiffres de l’année de naissance.
  • E : le résultat après l’addition de chaque colonne. Pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreur dans les résultats obtenus, vous pouvez additionner le total de chaque colonne (exemple : 117 = 9 ; 36 = 9 ; 27 = 9). Si vous trouver le même chiffre il n’y a pas d’erreur. Cette cinquième ligne révèle le chemin de vie de la personne.
  • F : si l’un des nombres obtenus précédemment (ligne E) est supérieur à 22, vous devez effectuer une soustraction, en utilisant l’un des multiples de 22.
  • G : total de la soustraction pour chaque colonne.

Les colonnes (1 / 2 / 3) :

  • La première colonne est composée de :
    • A1 / B1 / C1 / D1 : date de naissance de naissance.
    • E1 : addition de la première colonne (A1, B1, C1, D1).
    • F1: soustraction avec l’un des multiples de 22, si le résultat obtenu en E1 est supérieur à 22.
    • G1 : résultat compris entre 1 et 22 après la soustraction.
  • La deuxième colonne est composée de :
    • A2 / B2 / C2 / D2 : addition de la première colonne pour obtenir un nombre entre 2 et 18.
    • E2 : addition de la deuxième colonne (A2, B2, C2, D2).
    • F2: soustraction avec l’un des multiples de 22, si le résultat obtenu en E2 est supérieur à 22.
    • G2 : résultat compris entre 1 et 22 après la soustraction.
  • La troisième colonne est composée : 
    • A3 / B3 / C3 / D3 : addition de la deuxième colonne pour obtenir un nombre entre 1 et 9.
    • E3 : addition de la troisième colonne (A3, B3, C3, D3).
    • F3: soustraction avec l’un des multiples de 22, si le résultat obtenu en E1 est supérieur à 22.
    • G3 : résultat compris entre 1 et 22 après la soustraction.

Le référentiel de naissance® ou référentiel projectif, est une méthode de connaissance de soi, qui s’appuie entre autres sur la symbolique des arcanes du Tarot. Son créateur, Georges Colleuil a souhaité créer un outil de nature projective basé sur une démarche philosophique, humaniste et thérapeutique, nous questionnant sur la vision que nous avons de nous-même, du monde et comment nous interagissons avec notre environnement.

Cet outil s’articule autour de différents domaines tel que la linguistique, la mythologie, les rêves, la symbolique et le transgénérationnel. Autant de possibilité pour aller explorer notre propre référentiel de naissance mais aussi celui de nos relations et partenariats (référentiel du couple) ou encore celui de notre famille, d’un groupe ou d’une association (référentiel collectif) et pourquoi celui d’un pays, d’un événement, etc. 

La structure du référentiel est dressée par la date de naissance qui fera apparaître 14 maisons. En plus de la signification propre à chaque maison, il existe des aspects (miroirs, voies, nœuds, trous noirs, etc) servant à approfondir la connaissance de soi et mieux comprendre nos parts intérieures (réactions, comportements, schémas, …).

Les 14 maisons :

  • Maison 1 (jour de naissance) : la personnalité, l’image sociale. 
  • Maison 2 (mois de naissance) : la quête, l’idéal, le monde intérieur.
  • Maison 3 (année de naissance) : les préoccupations, les pensées, le mental, les limitations ou encore les désirs et les peurs.
  • Maison 4 (année + mois + jours) : la mission de vie, la mission existentielle, ce qui donne une orientation à notre existence.
  • Maison 5 (M1 + M2 + M3 + M4) : le passage obligé, ce qui se répète, ce à quoi l’on est toujours confronté.
  • Maison 6 (M1 + M2) : les ressources et potentiels.
  • Maison 7 (M2 – M3) : les défis.
  • Maison 8 (année universelle + M6) : la météo annuelle, les énergies à disposition durant une année.
  • Maison 9 (M6 + M7) : la réussite, le terrain d’excellence représentant la partie essentielle d’un individu (le soi).
  • Maison 10 (M9 – 22) : les expériences et les échecs.
  • Maison 11 (M7 + M3 + M10) : le projet parental inconscient, les acquis (qualités, héritages karmiques ou transgénérationnels), les mémoires anciennes.
  • Maison 12 (M6 + M2 + M4) : les aspirations les plus élevées, la motivation sublimée, l’idéal, les mémoires futures.
  • Maison 13 : la problématique, les paradoxes.
  • Maison 14 : la proposition d’un travail intérieur, les ressources complémentaires.
images : tarot de marseille de Camoin et Jodorosky

Cette méthode a été mise au point par Maëva Maïre et Marie-Odile Duboq afin de proposer un outil de transformation basé sur le Tarot.

Alchimie du tarot, s’éveiller avec le thème tarosophique de votre date de naissance, Maëva Maïre et Marie-Odile Duboq

Alchimie du tarot, s’éveiller avec le thème tarosophique de votre date de naissance, Maëva Maïre et Marie-Odile Duboq

Structure de l’Étoile de Vie

  • Étoile humaine, qui est composée de la sphère humaine comprenant les lames de 1 à 6 et de la sphère spirituelle comprenant les lames de 7 à 11.
  • Étoile de l’âme qui elle est composée de 17 lames identifiées par des lettres de l’alphabet.

Les 11 lames qui composent l’Étoile humaine

  • Lame 1 (jour de naissance compris entre 1 et 22, si le nombre supérieur vous devez additionner les deux chiffres) : image de soi.
  • Lame 2 (mois de naissance) : moyens et capacités à ressentir vos émotions, à les canaliser et à les gérer.
  • Lame 3 (année de naissance réduite entre 1 et 22) : état d’esprit, comment est-ce que vous regardez le monde.
  • Lame 4 (lame 1 + lame 2 + lame 3) : votre personnalité, votre comportement.
  • Lame 5 (22 – lame 4) : réalisation de soi, le meilleur de ce que vous pouvez être.
  • Lame 6 (lame 1 + lame 2 + lame 3, résultat non réduit) : moyens à disposition pour la réalisation de soi.
  • Lame 7 (jour de naissance non réduit + mois + année non réduite, résultat final entre 1 et 22) : voix intérieure qui parle à votre cœur et éclaire votre chemin.
  • Lame 8 (jour réduit entre 1 et 22 + mois + année réduite + voix intérieure) : mission personnelle et collective, ce que vous êtes invités à réaliser pour vous et vous les autres dans cette vie.
  • Lame 9 (22 – lame 8) : évolution spirituelle. La part manquante pour atteindre l’accomplissement, la façon dont nous allons vivre la quête spirituelle.
  • Lame 10 (lame 8 non réduite) : moyens d’évolution spirituelle. L’interprétation s’effectue au regard des deux chiffres (arcanes) obtenus, pas en les additionnant. Exemple avec 61 : Amoureux et Bateleur seront interprétés conjointement et non par addition pour découvrir l’arcane secret.
  • Lame 11 (lame 5 + lame 9) : éveil spirituel.

Les 17 lames qui composent l’Étoile de l’âme

  • Lame A (lame 1 + lame 2) : grand maître de l’eau, l’atout1 pour avancer dans sa vie et débloquer des situations.
  • Lame B (lame 3 + lame 2) : grand maître de l’air, l’atout2 pour avancer dans sa vie et débloquer des situations.
  • Lame C (lame 1 – lame 2) : grand maître de la terre, passages obligatoires pour sortir du tunnel1.
  • Lame D (lame 3 – lame 2) : grand maître du feu, passages obligatoires pour sortir du tunnel2.
  • Lame E (lame A + lame B) : sésame des atouts1 et 2, clé pour dynamiser les dons.
  • Lame F (lame C + lame D) : sésame des tunnels1 et 2.
  • Lame G (lame A + lame B + lame C + lame D) : la maitrise, le grand maître de l’éther, vibration originelle de votre âme dans sa plus grande pureté.
  • Lame H1 (lame A + lame C) : bagages émotionnels karmiques.
  • Lame H2 (lame H1 + lame G) : chemin de guérison.
  • Lame H3 (lame A + lame G + lame C) : le don recouvré.
  • Lame H4 (lame H2 + lame B + lame D) : guérison de l’âme.
  • Lame H5 (lame B + lame G + lame D) : puissance de l’âme.
  • Lame I (lame C + lame G + lame D) : écueil, affaiblissement du potentiel en utilisant de façon négative son énergie.
  • Lame J (lame A + lame G + lame B) : protection.
  • Lame K (lame H3 + lame H4) : vibration de l’être supérieur.
  • Lame L (lame A + lame D) : traverse1 permettant d’ouvrir la maitrise (lame G) pour favoriser son déploiement.
  • Lame M (lame B + lame C) : traverse2 permettant d’ouvrir la maitrise (lame G) pour favoriser son déploiement.

Fruit d’une collaboration entre Nathalie Joly et Catherine Poncet, cette méthode est à cheval entre l’astrologie, la numérologie et le tarot. L’objectif de l’Étoile Évolutive est de dresser une cartographie intérieure de qui nous sommes et d’aller explorer nos parts intérieures au travers de différents thèmes (ou étoiles) : 

  • L’étoile de naissance : thème natal d’un individu qui servira de base à toutes analyses.
  • La révolution stellaire : thème annuel débutant à la date d’anniversaire. Il permet de découvrir le programme et les influences de l’année.
  • La fusion d’étoiles : lorsqu’il s’agit de couples, de partenariats, d’associations ou de projets.

Sans compter les autres thèmes que j’ai pu découvrir lors de ma pratique de l’étoile évolutive : l’étoile de Chiron,

​Pour cette méthode vous aurez besoin de 3 éléments : le nom, le prénom et la date de naissance.

Structure de l’Étoile Évolutive.

  • La structure sera identique pour chaque thème (étoile de naissance, révolution stellaire, …).
  • Elle se compose de 17 postes visibles (15 postes fixes et 2 mutables) qui sont des expressions de nous-même, de nos parts intérieures. 
  • Les 17 postes sont répartis de façon à former :
    • Une étoile à 10 branches qui représente le karmique, la personnalité, la dimension individuelle.
    • Une colonne de lumière en lien avec les 7 chakras principaux qui mettent en relation avec la dimension transgénérationnelle et spirituelle.
  • Pour compléter et approfondir l’Étoile Évolutive il sera possible d’ajouter :
    • 5 postes invisibles en lien avec les arcanes 18 (archives intérieures), 19 (promesse de vie), 20 ancrage karmique), 21 (accomplissement de l’oeuvre) et 22 (clé de guérison).
    • Des arcanes secrets (par addition ou soustraction de postes).

Les méthodes de calculs.

  • Pour dresser votre Étoile Évolutive, vous devrez utiliser l’addition et la soustraction, pour révéler les Postes et les arcanes secrets.
  • L’addition permet d’exprimer un potentiel, une qualité à développer, permettre une ouverture spirituelle ou tout simplement rayonner une part qui nous anime.
  • La soustraction ou tyrolienne mettra en évidence les manques, les défis à relever et le chemin que nous devons effectuer pour atteindre un objectif.

Les 17 postes.

  • Poste 1 ou P1 (jour réduit entre 1 et 22 + mois de naissance) : les talents et potentiels reçus dans cette incarnation. Les ressources pour accomplir son chemine de vie (P5).
  • Poste 2 ou P2 (année réduite – mois de naissance) : le trésor caché correspondant à un don ou talent mal utilisé ou non exploité dans une vie antérieure. Les défis et barrages.
  • Poste 3 (P1 + P2 + P5) : la force d’émergence. Ce que l’on est venu exprimer dans cette incarnation, notre projet-sens. C’est le poste du mental, des idées et de la créativité.
  • Poste 4 (22 – P9) : la prise de conscience au sujet des expériences répétitives, le travail à faire pour sortir des résistances et programmes inconscients.
  • Poste 5 (année réduite entre 1 et 22 + mois + jour réduit entre 1 et 22) : la trajectoire correspondant à la mission de vie, au mandat, à l’énergie de notre voyage terrestre et ce que l’univers attend de nous.
  • Poste 6 (P1 + P5) : l’abondant, le potentiel relationnel. Mettre en avant notre talent (P1) pour les autres avant de le faire croitre en soi (vivre l’abondance).
  • Poste 7 (P1 + année en cours réduite entre 1 et 9 en prenant en compte 11 et 22) : climat de l’année. Ce que je dois oser entreprendre. Potentiel à exploiter pour réaliser son Étoile ou travailler un domaine spécifique selon l’arcane de l’année.
  • Poste 8 (tableau des âges astrologiques) : l’ajustement correspond à l’énergie de la date d’anniversaire. Celui-ci sera en lien avec les 12 maisons astrologiques qui mettront en avant le domaine de l’année qui sera à travailler.
  • Poste 9 (P1 – P2) : le soi. L’identité profonde, ce qui constitue le visage de notre être.
  • Poste 10 (addition de toutes les lettres du nom) : l’ancestral. Le transgénérationnel, l’héritage légué par notre lignée, ce qui se répète et ce transmet.
  • Poste 11 (22 – P11) : désirs et manque émotionnel. Ce qui a manqué à notre lignée pour se libérer, évoluer et fortifier ses racines.
  • Poste 12 (addition des consonnes du prénom et nom, total réduit entre 1 et 22) : l’actif. L’énergie que nous pouvons utiliser afin d’inverser la paralysie d’un aïeul (mémoires transgénérationnelles) ou pour accomplir nos désirs et réalisation personnelle. Orientation professionnelle.
  • Poste 13 (addition des voyelles du prénom et nom, total réduit entre 1 et 22) : l’essence-ciel. Ce que nous aspirons à être pour être le plus fidèle à notre âme. Valoriser qui nous sommes.
  • Poste 14 (P12 + P13) : le communicant. Comment nous communiquons avec les autres ? Le masque social. Le canal de communication provenant des fruits de notre éducation (sociale, familiale, scolaire).
  • Poste 15 (addition de toutes les lettres du prénom) : le génie inventif. L’énergie nous permettant de nous individualiser en rompant les liens négatifs de la lignée. Comment reprendre son pouvoir personnel ?
  • Poste 16 (P5 + P14) : la résilience cosmique. Notre identité spirituelle incarnée, l’énergie avec laquelle nous pouvons nous relier au divin.
  • Poste 17 (P10 + P11 + P12 + P13 + P14 + P15 + P16) : l’ultime ressource. L’énergie à laquelle nous pouvons nous relier lorsque nous sommes perdus, désorientés.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *