Les impositions en magnétisme

En magnétisme, les impositions ont pour but de canaliser le fluide magnétique vers un organe ou une région déterminée du corps. Elles se pratiquent avec une seule main ou les deux ensemble, soit à quelques centimètres de la zone à travailler (contact indirect) ou bien légèrement posées sur le corps (contact direct). Elles sont classées en deux catégories, les impositions dites « palmaires » et celles dites « digitales ».

Contrairement aux passes magnétiques, elles ne comprennent aucun mouvement de la main, elles sont statiques sur une zone définie. Elles s’effectuent la plupart du temps avec une convention mentale, afin d’orienter l’action vers un objectif précis. Certains magnétiseurs emploient les impositions en respectant les principes de polarité (position isonome et hétéronome), vous pourrez retrouver toutes les informations sur ce sujet dans l’article « la polarité en magnétisme ». 

Sommaire de l’article :

  • Les impositions en magnétisme.
  • Impositions palmaires.
  • Impositions digitales.
  • Impositions palmaires versus digitales.
  • Vidéo de présentation.

Les impositions en magnétisme

Les impositions ont pour but de canaliser le fluide magnétique vers un organe ou une région déterminée du corps. Elles se pratiquent avec une seule main ou les deux ensembles, soit à quelques centimètres de la zone à travailler (contact indirect) ou bien légèrement posées sur le corps (contact direct).

Le terme « d’impositions » est parfois mal compris par certains magnétiseurs ou magnétisés qui considèrent cette appellation comme une forme de prise de pouvoir. Pourtant, dans le cadre des magnétiseurs employant le magnétisme animal (ou humain), parler d’impositions des mains est tout à fait correct.

Si l’onde réfère à la pensée populaire, un magnétiseur employant le magnétisme animal ce doit d’être une force de la nature (prédispositions physiques et mentales) pour utiliser son magnétisme auprès de son prochain. Saturé de son propre fluide magnétique, il ne pourra effectuer qu’un nombre restreint de consultations (3 ou 4) sur une journée, afin d’éviter une déperdition de son énergie vitale. Contant sur ses propres forces, le magnétiseur impose une impulsion à son magnétisme par une action consciente et dirigée. La notion de polarité sera alors importante pour le praticien qui devra utiliser l’imposition isonomne (+ et +) pour stimuler (action excitante et dynamique) ou hétéronome (+ et -) pour calmer (action sédative et décongestionnante).

Si l’on envisage la question de l’imposition au regard du magnétisme transcendant, l’approche sera différente. Même si la forme (impositions et passes) reste identique à celle du magnétisme animal, le fond aura une toute autre portée opératoire. Il ne sera plus question de déployer ses propres fluides (ceux du magnétiseur) en les orientant vers le consultant mais de se remplir d’un fluide spirituelle (énergie spirituelle, souffle de vie, etc) en le laissant déborder par ses mains sans imposer une volonté personnelle. Nous entrons à ce moment dans une démarche d’accompagnement au sens évoqué par la guérison spirituelle.

Pour différencier la pratique du magnétisme animal et celle du magnétisme transcendant, le terme « d’imposition » est parfois remplacé par celui d’application ou d’apposition. Même si l’idée d’utiliser un mot différent est intéressante, il apparaître difficile de pouvoir l’employer dans une généralité du fait que selon les praticiens le sens accordé pourra varier. C’est pour cette raison que je préfère parler de « postures de mains » pour décrire la gestuelle exécutée par le magnétiseur. D’autant que le terme de « postures » ouvre la porte à la dimension symbolique et sacrée des mains, telle que nous la retrouvons dans les traditions occidentales (judéo-chrétienne) et orientales (hindouisme, bouddhisme, taoïsme et shintoïsme).


Les impositions palmaires

Elles s’effectuent main ouverte sans crispation, les doigts joints et légèrement relâchés, paume de la main face à la zone à travailler. Le flux magnétique est ainsi diffusé par toute la main, paume et surface interne des doigts. Pour les impositions palmaires (IP) vous pouvez utiliser une seule main ou les deux selon l’objectif recherché et le problème à travailler.

Les impositions palmaires (IP) à une seule main :

  • Par convention, la main employée pour ce type de magnétisation est la main positive (ou émettrice). Pour les droitiers il s’agit de la main droite.
  • IP immobile : la main est présentée face à la partie déficiente du corps (organe, zone douloureuse, etc). Son action est calmante.
  • IP vibrante : la main positive est ouverte en projetant les doigts au départ, puis en faisant vibrer la paume quelques secondes. Elle permet une décongestion en douceur d’une zone problématique.

Les impositions palmaires (IP) à deux mains :

Plusieurs possibilités sont à la disposition du magnétiseur :

  • IP en opposition, en sandwich, en vis-à-vis : les mains se retrouvent de chaque côté d’un organe ou d’une partie du corps (exemple : main droite sur le foie, main gauche à la même hauteur au niveau du dos). Son action est régénératrice et saturante. 
  • IP vibrante : la main positive est ouverte en projetant les doigts au départ, puis en faisant vibrer la paume quelques secondes. La main négative est placée à l’opposé de la zone à travailler. Son action est décongestionnante.
  • IP en segment : les mains sont posées ou en suspension sur des endroits différents du corps. Cette IP peut être utilisée pour évacuer une douleur ou pour équilibrer les énergies entre deux zones du corps. Par exemple, en cas de douleur à l’épaule droite, le magnétiseur pose une main sur l’épaule douloureuse et l’autre sur la main droite de la personne. Il peut accompagner le procédé par la visualisation, en imaginant le trajet des énergies douloureuses jusqu’à leur évacuation par le bout des doigts de la personne.
  • IP superposées : les mains sont l’une au-dessus de l’autre à une distance variable. 
  • IP jointes ou en triangle : les mains sont accolées. Elle permet de travailler sur une problématique étendue, comme la zone abdominale ou lombaire. Une variante de cette imposition consiste à former un triangle en joignant les pouces et les index, les pouces forment ainsi la base du triangle et les index, les côtés. Les autres doigts sont légèrement écartés.

Les impositions digitales

Elles s’effectuent en présentant les doigts de la main en direction de la zone à travailler. Le flux magnétique est ainsi concentré vers un endroit précis. L’imposition digitale (ID) peut se faire avec une seule main ou avec les deux mains réunies. Le plus souvent elles sont exécutées à quelques centimètres du corps, rarement en contact direct.

Les impositions digitales (ID) à une seule main :

  • ID doigts tendus : doigts de la main allongés, immobiles et légèrement écartés les uns des autres en direction de la partie à travailler. Son action est stimulante et excitante. Elle peut être employée sur des verrues, kystes, abcès, rhumatismes ou contractures musculaires.
  • ID poire, en pince ou en faisceau : le bout des doigts est joint en direction de la zone à traiter. Une variante de cette ID consiste à joindre uniquement le pouce, l’index et le majeur. Son action est stimulante et excitante. Elle peut être employée sur des verrues, kystes, abcès, rhumatismes ou contractures musculaires.

Les impositions digitales (ID) à deux mains :

  • ID en « V » : les mains se rassemblent en formant un « V ». Elle permet l’harmonisation des énergies sans tenir compte des polarités. Elle peut s’employer sur toutes les zones du corps
  • ID en prière : les mains sont jointes, les pouces sont superposés. Son action est excitante et bien profonde que les ID à une seule main.

Impositions palmaires versus digitales

Impositions palmaires (IP)Impositions digitales (ID)
Toute la main, paume et surface interne des doigtsSeul le bout des doigts est utilisé
Apaisante, calmante, sédativeExcitante, stimulante, énergisante
Agit en surfaceAgit en profondeur

Vidéo de présentation

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *