Décrypter les comportements amoureux avec le Tarot

Si le Tarot peut être considéré comme un outil permettant d’aller sonder la profondeur de l’âme, comme c’est le cas dans les approches issues du tarot psychologique, nous pouvons alors envisager les arcanes majeurs comment un alphabet permettant de mettre en mots les émotions, les sentiments et les sensations vécues. Il sera alors possible de décrypter les comportements amoureux et sensuels qui nous animent, permettant de mieux comprendre nos attentes et nos désirs profonds. Dans cet article, les interprétations proposées pour les 22 arcanes majeurs du Tarot de Marseille sont intéressantes pour toutes les personnes souhaitant aller plus loin dans leurs analyses. En effet, en essayant de faire coïncider la signification proposée et l’iconographie de l’arcane concerné, nous pouvons observer des incohérences ou au contraire de parfaites similitudes, qui pourront aussi être différentes selon le Tarot utilisé (Marseille, Rider Waite, Fantastique…)

  • La méthode de tirage.
  • Comment interpréter les arcanes et leurs comportements ?
  • Les 22 comportements amoureux d’un homme.
  • Les 22 comportements amoureux d’une femme.

Pour explorer les comportements amoureux et les attentes qui en découlent, je vous propose un tirage à deux cartes. 

La structure du tirage.

  • Position 1 : votre comportement amoureux du moment. Cette carte peut aussi parler de votre sensualité, vos désirs ou vos besoins.
  • Position 2 : vos attentes vis-à-vis de votre partenaire actuel ou de celui à venir.

Attention ! Il serait aisé de glisser vers une interprétation consistant à voir dans la deuxième carte, le profil ou le comportement du conjoint(e). Ce n’est pas de cela dont il est question. L’arcane présent à cet emplacement montre ce que vous attendez de votre partenaire au regard de votre comportement d’aujourd’hui, c’est-à-dire de la première carte que vous avez tirée. 

Mise en pratique.

  • Installez-vous confortablement dans un espace sécurisant et agréable.
  • Munissez-vous des 22 arcanes majeurs de votre Tarot de Marseille.
  • Mélangez les cartes et poser les devant vous face cachée. Il n’est pas nécessaire de faire couper le jeu.
  • A présent, vous allez sélectionnez les deux cartes qui composent ce tirage. Pour choisir la première carte gardez à l’esprit que vous allez tirer celle qui correspond à votre comportement amoureux actuel. La deuxième quant à elle, représentera vos attentes vis-à-vis de votre partenaire.
  • Retournez les deux arcanes et commencez à les interpréter, l’une après l’autre, en respectant la structure du tirage et la signification de leur emplacement.

L’interprétation d’un arcane du Tarot dépend de plusieurs facteurs, comme le visuel, les sensations, l’intuition ou encore l’ambiance qui se dégage du tirage. Pour vous aider dans l’interprétation des deux cartes que vous avez tirées, voici une liste de conseils :

  • Observez l’arcane : est-ce que sa position, la mise en scène ou les objets présents peuvent faire écho à votre comportement actuel en matière d’amour et de sexualité ?
  • Prenez notes des mots et sensations qui vous traversent, écoutez votre intuition.
  • Utilisez les significations proposées dans cet article. Si vous choisissez d’opter pour ce format d’interprétation sachez que ce sont des propositions, l’objectif étant de ne pas trop se laisser enfermer par des interprétations toutes faites, mais bien d’aller observer et ressentir ce que le Tarot peut  révéler sur vous-même.

Les comportements correspondant aux 22 arcanes majeurs que vous trouverez dans cet article, sont tirés des fiches « Arts Divinatoires, le tarot n°66 et 67 » de la collection Astrologie et arts divinatoires aux éditions Hachette. 

Conseils pour l’interprétation.

Après avoir retourné votre carte, lisez son interprétation et demandez-vous si elle correspond à votre comportement du moment.

Si c’est le cas, je vous invite à ne pas en rester là (comme c’est bien trop souvent le cas dans les guides d’interprétations). Je vous propose donc un exercice qui vous permettra de développer une meilleure compréhension de l’arcane que vous avez piochée tout en affinant la signification proposée.

Commencez par noter sur une feuille l’interprétation qui vous a paru pertinente. A présent, observez l’arcane en question et recherchez les éléments (personnage, objet, numéro, nom, couleur…) qui correspondent à l’interprétation que vous avez notée. En quoi cet élément vient-il préciser les mots que vous avez écrits ? Est-ce que la signification s’en trouve affinée ? En observant cet élément, est-ce que d’autres interprétations vous viennent à l’esprit ? 

N’hésitez pas à laisser un commentaire si vous avez des difficultés dans la mise en pratique de cet exercice. Je me ferai un plaisir de vous aider.

Que faire si l’interprétation proposée ne correspond pas du tout à votre comportement ? 

Si vous êtes confronté à ce type de situation, voici quelques conseils :

  • Parcourez les significations qui sont habituellement associées à l’arcane que vous avez tiré.
  • Placez l’arcane en question face à vous. Fermez les yeux et prenez une profonde inspiration. A l’expiration ouvrez les yeux et observez de nouveau l’arcane en vous demandant quel élément (personnage, objet, numéro, couleur…) peut représenter votre comportement du moment ? Quelle impression avez-vous en observant cette carte ? N’hésitez pas à noter tout ce qui vous vient à l’esprit, même si cela peut vous paraître hors de propos, comme un souvenir, une envie culinaire, un mot, une idée, un prénom… A présent, est-ce qu’avec les informations recueillies vous parvenez à mieux décrypter votre comportement amoureux actuel ? 
  • Si malgré cela, vous avez toujours des difficultés pour interpréter votre arcane, je vous invite à me laisser un commentaire ou un émail, afin de vous aider dans l’analyse de votre carte.

Comment interpréter la seconde carte ? 

En utilisant le même procédé que pour la première carte : observer, prendre des notes ou utiliser la liste ci-dessous. 

Il est important de ne pas perdre de vue le sens de cette seconde carte afin d’analyser de la manière la plus juste qui soit, l’arcane que vous avez sélectionné. N’oubliez pas que cette lame de Tarot correspond à vos attentes vis-à-vis de votre partenaire et cela au regard de votre comportement actuel (représenté par la première carte).

Si vous avez choisi d’utiliser la liste des significations proposées ci-dessous, il est vrai que les interprétations sont d’avantages adaptées à l’analyse de la première carte. Cependant, avec un petit peu de gymnastique cérébrale vous pourrez les adapter à votre guise pour interpréter cette seconde carte.

Prenons l’exemple du Chariot qui peut lorsqu’il sort en première carte, parler d’un individu qui aime les conquête et l’aventure, une personne qui a besoin d’indépendance et de liberté pour laisser s’exprimer toute sa fougue et son désir ou qui apprécie de prendre les rênes pour orienter les situations là où il en a envie. 

A présent, si cette même lame du Tarot apparaît en deuxième carte, qui rappelons-le correspond à ce que vous attendez de votre partenaire. Il sera possible d’y voir l’attente d’une prise d’initiative pour casser la routine ou retrouver la fougue du début de la relation, d’un besoin d’aventure, d’une attitude plus directive ou indépendante dans le cas où il/elle serait du genre collant(e) ou encore d’une mise en mouvement (marcher, conduire…) plutôt que de rester cloué sur le canapé.


Le Bateleur : il emploie les qualités de son esprit, mais aussi l’humour, la suggestion ou la ruse pour séduire, persuader son partenaire de s’intéresser à lui. Il prend rapidement l’initiative, mais n’est pas sûr de savoir ce qu’il veut. Il est charmant, mais pas très sérieux.

La Papesse : bien qu’il manifeste une certaine réserve dans son comportement, c’est un homme d’une sensualité d’autant plus intense qu’elle est sans cesse stimulée par son activité cérébrale, voire son agitation mentale. Cependant, il est très exigeant en amour, parfois même critique et plutôt pointilleux.

L’Impératrice : il s’agit d’un homme animé par des sentiments sincères, simples et qui déteste les complications. Il aspire souvent à cultiver une relation durable, fondée sur des sentiments réciproques, bien sûr. Toutefois, il est très possessif, et parfois même excessivement jaloux. On peut dire, enfin, qu’il déborde de sensualité et de tendresse.

L’Empereur : il est tourmenté par des grands appétits sensuels qui le rendent souvent infidèle, quand par ailleurs il a besoin de tranquillité, de sécurité et de paix en amour. Toutefois, il ne sait pas résister à la tentation, et il est incapable de rompre ou de se détacher de tous ses divers désirs, besoins et envies.

Le Pape : cet homme étant enclin à faire passer son devoir, ses responsabilités, ses convictions morales ou religieuses, ou ses ambitions personnelles avant son plaisir et ses désirs, il manque de tendresse et de sensualité. Toutefois, il est droit, loyal et plutôt fiable en amour.

L’Amoureux : il aime les rencontres, les aventures, les amours multiples et variées, parfois même les amitiés amoureuses. Il a beaucoup de mal à se fixer. Il a beaucoup de charme. Il sait plaire. Mais on ne peut pas se fier à ses sentiments qui changent souvent d’objet.

Le Chariot : il a le goût de la conquête, de l’exploit amoureux. Il aime vivre des relations sentimentales et sensuelles qui lui donnent l’impression d’être en constante évolution, où rien n’est définitivement établi. Ses désirs sont bien souvent passionnés. Il rêve toujours d’autres choses. 

La Justice : il ne résiste pas à la beauté plastique et au charme subtil. Il aime que son/sa partenaire fasse tout pour lui plaire. Il adore faire sa cour, les préludes et les préliminaires amoureux interminables. Mais il est tout de même très sélectif en amour.

L’Hermite : c’est une sorte d’ascète de l’amour, solitaire, silencieux ou secret, parfois inaccessible, qui aspire au plus parfait dépouillement en amour. Il sait cultiver le mystère, deviner et anticiper les diverses réactions de son/sa partenaire, tout en restant toujours maître de lui-même.

La Roue de Fortune : les sentiments amoureux de cet homme passent sans cesse par des hauts et des bas. Il est aussi d’humeur changeante. Il ne parvient jamais à se fixer réellement une fois pour toutes. Ses désirs et ses pulsions peuvent disparaître aussi vite qu’ils se sont, un jour, manifestés.

La Force : il est sous l’emprise d’une sensualité intense et irrépressible qu’il a absolument besoin de satisfaire, mais qui n’exclut pas un tempérament très amoureux, chaleureux, généreux. Il donne sans compter mais, très exclusif, veut toujours recevoir plus d’amour.

Le Pendu : soit il est victime de ses sens et de ses débordements, et il peut alors être totalement dépendant de son/sa partenaire qu’il aime ou qu’il désire aveuglément ou passionnément, soit il est enclin à renoncer à toute vie sentimentale ou sensuelle.

L’Arcane Sans nom : il aspire à changer du tout au tout ou à transformer le/la partenaire qu’il aime à travers les sentiments qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Cependant, ne pouvant s’empêcher de passionner ses relations et étant assez idéaliste, il n’est finalement pas très constructif en amour.

La Tempérance : il est sociable, sympathique, accommodant, mais ni très fidèle ni très stable en amour. Il aime assez profiter de toutes les occasions qui s’offrent à lui, tout en préservant, autant que faire se peut, une relation privilégiée.

Le Diable : il veut séduire pour le plaisir de séduire, de sentir qu’il est irrésistible. Mais il aime aussi être séduit lui-même par les sens. Il peut se révéler tantôt exclusif et passionné, tantôt permissif et pervers en amour.

La Maison Dieu : cet homme peut être troublé ou perturbé par ses fortes émotions, qui le paralysent ou l’inhibent, l’empêchant d’exprimer ses sentiments et ses désirs naturellement. Par compensation, il est victime de ses impulsions violentes ou de ses coups de foudre à répétition. 

L’Étoile : il rêve plus l’amour qu’il ne le vit. Il aspire à l’harmonie parfaite, à la fusion totale. C’est un grand romantique, qui n’en est pas moins très sensuel et peut même se révéler très libertin.

La Lune : il est pourvu d’une forte sensibilité que le rend avide de protection, de tendresse, de sécurité morale et affective, mais qui intensifie aussi sa sensualité et ses fantasmes.

Le Soleil : il est fait pour le grand amour, pour l’union heureuse et harmonieuse. Dès que cela se produit dans sa vie, il est comblé.

Le Jugement : il s’agit d’un homme qui a besoin d’accéder à une certaine maturité avant de pouvoir trouver une plénitude amoureuse et sensuelle.

Le Monde : à ses yeux, l’amour est le contraire de l’attachement, de la dépendance et de la possessivité. Il aime donc chaque fois qu’il aime, sans se poser de question ni se préoccuper du lendemain.

Le Mat : il ne parvient jamais à se fixer dans une relation, parce qu’il manque de discernement dans le choix de ses partenaires, qu’il vive toutes les expériences qui s’offrent à lui ou qu’il se laisse guider par ses pulsions et impulsions du moment.


Le Bateleur : elle a un caractère souple et malléable. Elle sait donc s’adapter aux désirs de son/sa partenaire du moment pour lui plaire ou le séduire, tout en l’amenant à faire ce qu’elle attend de lui/elle. Elle est souvent instable, car ce qui lui plaît, c’est le début d’une relation, les premiers émois, la découverte de sensations nouvelles.

La Papesse : c’est avant tout une femme amoureuse et aimante, possessive, très sensuelle, mais absolument fidèle à celui/celle qu’elle aime. De ce fait, elle sait dominer ses désirs et se satisfait d’une relation unique en laquelle elle s’investit totalement.

L’Impératrice : il s’agit d’une femme animée par des sentiments sincères, simples, et qui déteste les complications. Elle aspire souvent à cultiver une relation durable, fondée sur des sentiments réciproques, bien sûr. Toutefois, elle est très possessive, et parfois même excessivement jalouse. Elle déborde de sensualité et de tendresse.

L’Empereur : sa sensualité débordante attire souvent le regard des autres. Elle se laisse aisément séduire, sans pour autant s’attacher. Ce qui n’exclut pas qu’elle soit romantique. Mais elle est plus sensible aux bien de ce monde et à sa carrière qu’à l’amour d’un seul partenaire.

Le Pape : c’est une femme de tête, très cérébrale, mais aussi indépendante. Elle sait exercer un ascendant sur l’homme, et parfois elle nourrit un complexe de supériorité à l’égard de la gent masculine.

L’Amoureux : elle est assez ambivalente de nature, et même parfois très ambiguë. Elle aime plaire, flirter, séduire. Elle est aussi très cérébrale, et il y a une forme d’autoérotisme à la fois dans l’expression et le vécu de ses désirs ainsi que de ses plaisirs.

Le Chariot : elle a le goût de la conquête ou de l’aventure amoureuse toujours recommencée, sans être instable ou infidèle pour autant. Il faut simplement que son partenaire idéal/sa partenaire idéal réactive sans cesse ses sentiments et ses désirs.

La Justice : elle est très perfectionniste et sélective en amour et, surtout, la cour qu’on lui fait, les prémisses, préliminaires et préparatifs de l’amour, sont à ses yeux, plus importants que l’acte d’amour lui-même.

L’Hermite : elle parait parfois distante, froide, inaccessible, tout en étant très attirante. Car au fond, il n’y a pas plus passionné qu’elle. En réalité, elle est tout à fait capable de faire abstraction de ses désirs, mais elle sait aussi les assouvir sans retenue.

La Roue de Fortune : ses sentiments changent souvent d’objet, parce qu’elle a envie de changements et ne peut jamais aimer longtemps la même personne, même si elle rend bien souvent les circonstances ou les autres responsables de l’instabilité de sa vie affective.

La Force : elle domine parfaitement bien ses instincts, pulsions et désirs, ce qui n’exclut pas que ceux-ci soient intenses et impérieux. Elle a besoin d’être aimée, admirée, autant que d’estimer son/sa partenaire. Elle veut qu’il/qu’elle soit digne d’elle, car elle sait d’ores et déjà qu’elle sera digne de lui/elle.

Le Pendu : c’est une femme qui a tendance à vivre en dépendance totale de son/sa partenaire, qui se laisse dominer, prendre en charge, guider, mais qui peut aussi parfois être victime de son excessive sensualité ou bien de ses erreurs sentimentales.

L’Arcane Sans Nom : elle aime les relations passionnelles ou provoquer elle-même des passions, séduire ou être sous l’emprise de ses sens et de ses désirs. De ce fait, elle n’est pas très constructive dans sa vie amoureuse, et elle vit souvent une ou des ruptures.

La Tempérance : elle est compréhensive et permissive pour elle-même comme à l’égard de ceux qu’elle aime. Selon elle, il n’y a ni frontière ni interdit en amour. Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des goûts très raffinés et d’apprécier particulièrement les relations qui sortent de l’ordinaire.

Le Diable : elle peut être l’incarnation du désir, une femme séduisante, envoûtante même parfois désirable donc, et s’exerçant à réveiller, révéler ou attiser les désirs et les passions des hommes et des femmes, même les plus inavouables. Elle peut être pourvue de certains dons psychiques qu’elle n’emploie pas toujours à bon escient, et se montrer aussi possessive, rancunière et parfois même vengeresse.

La Maison-Dieu : cette femme est parfois victime de ses émotions excessives et incontrôlables. De ce fait, ses désirs et ses sentiments lui font perdre toute maîtrise d’elle-même et peuvent avoir des effets déplorables sur son équilibre, surtout en cas de conflit affectif ou de déception amoureuse.

L’Étoile : c’est une femme tendre, douce, inspirée, romantique, à la fois intuitive et instinctive, qui n’en est pas moins en prise directe avec l’aspect pratique de la vie. L’amour mutuel qu’elle partage avec son/sa partenaire lui ouvre toujours de vastes horizons.

La Lune : elle est très douce, tendre, affectueuse, hypersensible, mais vulnérable aussi. De ce fait, elle se laisse souvent submerger par les vagues de son intense sensualité, par son goût immodéré et infantile des plaisirs. Elle cherche à se faire aimer d’une personne forte et protectrice, auquel elle ne sera pas forcément fidèle.

Le Soleil : c’est une femme parfaitement heureuse et épanouie en amour, généreuse, chaleureuse, rayonnante, loyale, dévouée, qui a l’art de distiller du bonheur autour d’elle et sait faire régner l’harmonie. Elle vie en osmose avec son/sa partenaire.

Le Jugement : elle est souvent insatisfaite, parce qu’elle est idéaliste, qu’elle attend ou chercher toujours quelque chose ou quelqu’un, l’amour idéal ou le partenaire parfait/la partenaire parfaite. Il lui faut donc apprendre à être plus patiente et plus réaliste, tout en préservant son immense besoin de rêver.

Le Monde : cette femme a fréquemment l’impression que son cœur est trop grand, que ses désirs sont trop idéalistes et ses sentiments trop merveilleux, pour n’aimer qu’une fois ou qu’une seule personne. Alors, de deux choses l’une, soit elle rêve l’amour au jour le jour plus qu’elle ne le vit, soit elle connaît un amour grandiose, absolu, mystique peut-être.

Le Mat : elle court, elle court après l’amour, mais elle ne le trouve jamais. Cette femme s’étourdit dans de nombreuses et multiples histoires d’amour, elle se lance dans de multiples aventures, mais elle revient toujours à son point de départ. Elle confond fréquemment pulsions animales, satisfaction des sens et des désirs, avec sentiments.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *